Le Darknet : est-ce fait pour tout le monde ?

31.05.2018
|
0 Commentaires
||
computer-1209641_640

Si avec l’internet classique, il est possible de tracer telle ou telle personne naviguant sur le web et voir toutes les données non chiffrées qu’elle y regarde, ceci l’est moins sur le Darknet. Comme son nom l’indique, il s’agit en effet d’un monde sombre ou plutôt une face cachée d’internet lui-même. On a donc affaire à une partie de celui-ci qu’on ne peut accéder ni avec les moteurs de recherche habituels comme Google, Bing ou Yahoo ni avec les navigateurs connus tels que Chrome, Firefox, Opéra et tout le reste. Pour accéder à ce fameux monde, il est primordial de recourir à certains outils spécifiques. Parmi eux, il y a Tor Browser. Ce logiciel désigne une version modifiée de Firefox. Il s’agit ainsi d’un navigateur web spécialement créé et configuré pour naviguer sur le Darknet. Avant de pouvoir entrer dans ce dernier, vous devez de ce fait l’installer impérativement et au préalable sur votre ordinateur. Mais si cette face cachée du web a été rendue invisible comme telle, à quoi elle sert alors ?

Darknet : un réseau créé pour les malfaiteurs ?

Selon l’histoire, le Darknet tient son origine de dissidents chinois voulant communiquer entre eux sans pouvoir être identifiés. Il ne faut pas oublier en effet que la Chine pratique la censure. Et elle se montre bien plus sévère envers les personnes opposées au régime politique en place. Le Darknet a donc permis à ces dissidents chinois de communiquer entre eux sans que les autorités ne le sachent. Mais depuis sa création, cette face cachée du web a connu bien des évolutions. Son utilisation s’est élargie dans le monde entier et elle se révèle plus accessible par les simples internautes. Seulement, puisque cette plateforme parallèle à l’internet classique permet l’anonymat absolu de ses visiteurs, elle a été choisie par les malfaiteurs pour effectuer des transactions illégales. Trafic d’armes, de drogues, publication de vidéos ou de photos pornographiques ou autres, tout ce qui peut concerner la cybercriminalité peut de ce fait être trouvé là-dedans. Les criminels peuvent s’y mettre en liaison avec leurs clients en cachette et loin des surveillances des autorités gouvernementales. Et au cas où certains d’entre ces derniers souhaitent y acquérir des produits ou des services quelconques, ils peuvent procéder au paiement en toute tranquillité grâce aux monnaies virtuelles, dont principalement le Bitcoin. Leurs articles achetés seront après livrés dans l’anonymat total.

darknet

Darknet : les arnaques et les piratages y font aussi rage ?

Outre les transactions clandestines, le Darknet regorge également d’arnaqueurs et de soi-disant hackers ou plutôt pirates informatiques. Ces acteurs principaux de la cybercriminalité peuvent donc y tromper les internautes en leur proposant des produits ou des services de tout genre alors qu’au final, ceux-ci ne sont que des arnaques. Il ne faut pas en effet oublier qu’en procédant de la sorte, ils ne risquent en aucun cas de se faire attraper puisque leur adresse IP n’est pas affichée au grand public. Il est de ce fait compliqué, voire impossible de les tracer. Certains d’entre eux peuvent gagner des milliers ou même des millions d’euros en effectuant ce sale travail. Sur ce, tout internaute entrant dans le Darknet devrait ainsi se méfier de ces criminels. C’est la raison pour laquelle il ne faut pas y accéder avant d’être sûr de ce que l’on compte y faire. Si vous souhaitez y acheter un produit quelconque ou visiter un site donné, il serait mieux si vous connaissiez au préalable son adresse afin que vous ne tombiez pas sur un autre qui pourrait vous escroquer. Si vous n’êtes pas si sûr de ce que vous allez faire dans ce coin sombre d’internet, il est donc recommandé de mettre votre curiosité de côté. Le Darknet est en outre fortement déconseillé aux mineurs puisque les pages contenant des informations pouvant affecter leur esprit n’y manquent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *